"Un mojito sans paille s'il vous plait"

Posté par: Meredyth Ailloud Dans: Blog Sur: vendredi, juin 23, 2017

Deux mojitos, une piña colada, une caïpirinha, oh, … et gardez les pailles, nous avons les nôtres

A chaque fois qu’elle découvre une campagne pour combattre le plastique, mon amie Michelle la partage avec moi. Elle me connaît. Je déteste les déchets plastiques ! C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai fondé PagaBags.

Récemment, Michelle a partagé un article surprenant. Une campagne contre les pailles en plastique. Le problème avec les pailles est la quantité. Selon cette campagne, plus de 500 000 pailles en plastique sont utilisées chaque jour aux Etats Unis. En seulement 20 ans, il est devenu normal d’avoir, pas une mais deux (!) pailles en plastique dans son cocktail, provoquant une quantité de déchets phénoménales pour si peu d’utilité.

En moyenne, une paille est utilisée 20 minutes avant d’être jetée à la poubelle. La plupart des pailles est fabriquée à base de pétrole. Mais elles contiennent aussi un mélange de produits chimiques pour les rendre souple, des filtres ultraviolets pour la résistance, des additifs pour la jolie couleur. Il faut jusqu’à 200 ans pour qu’elles se décomposent, mais elles ne disparaissent pas. Elles se dégradent en minuscules particules qui se bioaccumulent. Selon The Last Plastic Straw, un projet de la Plastic Pollution Coalition, chaque pièce de plastique fabriquée par l’Homme est encore dans la nature.

Le plus désespérant à propos des déchets plastique, ce sont leurs impacts sur l’océan. Les poissons, les tortues, les mammifères ingurgitent par erreur des plastiques de toutes sortes, et meurent de faim, d’étouffement, ou même s’emmêlent dans les plastiques et se noient. Je suis tombée sur un article de Clean Water Action, suscitant réflexion, sur le problème des pollutions plastiques des océans. Il décrivait tristement l’autopsie d’une baleine grise Californienne échouée sur la plage. L’estomac de la baleine contenait un pantalon, une balle de golf, des serviettes, du scotch, des gants chirurgicaux, et plus de 20 sacs plastique.

Je me souviens de la plage en Haïti en 2009. A cause des courants, les bouteilles en plastique s’étaient échouées sur la plage par milliers. Voici la photo que j’ai prise à l’époque.

Beaucoup d’organisations ont lancé des alternatives à l’utilisation de pailles en plastique jetables. Aardvarkstraws.com vend des pailles en carton biodégradable ; Brushwithbamboo, StrawFree et Bambuhome proposent des pailles en bambou ; SimplyStraws fabriquent des pailles réutilisables en verre et Ecoatheart en inox.

Donc, si vous ne pouvez pas vous imaginer siroter un bon mojito frais sans paille cet été, adoptez le bambou !

 

commentaires

laisse ton commentaire